Paginette

18 juillet 2017

LUI notre éternelle histoire

Classé sous Non classé — paginette @ 19 h 03 min

rose-et-guitare

 Sur ma guitare, quelques mots, d’une tristesse infinie.

Pourquoi ne pas avoir eu le courage de notre Amour ?

Nos corps se buvaient, se délectaient l’un de l’autre.

Ils se croyaient inséparables.

 

Ma chanson tourne en boucle dans ma tête et dans mon coeur.

Elle ressasse la vérité, notre vérité, et pourtant je l’écris au passé :

 

Je t’aimais, j’y croyais, on s’est rencontré  à jamais

je donnais, tu voulais, on s’est tant apprivoisé

Je donnais, t’y croyais

On s’est rencontré  à jamais

Tu donnais, je voulais, on s’est tant apprivoisé

Je t’aimais, j’y croyais, on s’est rencontré  à jamais.

 

On se baisait, on adorait..

On s’embrassait, on se lovait…

 

Et je sais que tu le pensais et le pense encore…

 

20 octobre 2016

Découvertes langoureuses – lui

Classé sous Non classé — paginette @ 16 h 41 min

91DhLbqvztL._SL1500_

Le sexe avec toi est une gourmandise sans fin
Je compte sur toi pour me faire sentir malin
On se percute dans toutes les positions
Tu m’offres de splendides fellations
Je suis concerné par toutes tes formes
Nous entretenons une relation hors norme
Tes seins invitent mes mains câlines
Tu te transformes en douce coquine
Ces vues érotiques restent gravées
Te parcourir est toujours enchanté
Tu as bien raison de te lâcher entièrement
L’envie de me donner jusqu’à l’épuisement
Je t’embrasse fougueusement pour t’appâter
Divinement, nous nous sommes bien trouvés
Tu as compris mes attentes langoureuses
Tu sais te montrer, t’offrir, amoureuse

19 octobre 2016

Ebats endiablés – lui

Classé sous Non classé — paginette @ 16 h 08 min

214f18e4

Nous nous retrouvons enfin après tant d’attente
Mes desseins ont germé, fantasmes que je plante
Les fables de nos ébats donnent des vertiges
Tu sais me déshabiller et tirer sur ma tige
Tu touches mes bourses pour goûter leurs richesses
Je te retourne pour vivement manger tes fesses
Je te lèche jusqu’à te goûter profondément
Tu te laisses aller et te dandines entièrement
J’entre en toi avec facilité et bonheur
Nous nous entraînons, accélérant nos cœurs
J’ose penser pénétrer tes arrières
Monde enchanté où j’aimerais faire carrière
Je reviens sur toi, soumise et complice
Excités, cela est toujours aussi lisse
L’apothéose dans ton sexe te fait frémir
Mon corps foudroyé ne cesse de réagir
Je te livre mes rivières laiteuses
Tu apprécies, t’abandonnes, heureuse

18 octobre 2016

Invitations aux délices – lui

Classé sous Non classé — paginette @ 15 h 39 min

faire-l-amour-290x290-1-174337_L

Avril et je me découvre d’un fil
Entre tes eaux, je rejoins ton île
On s’impatiente des extases à venir
Nous recherchons tous les plaisirs
Ta silhouette m’est offerte encore
Soifs de dévorer pleinement ce trésor
Je mordille savamment tes tétons
Tu pointes et baisses mon pantalon
Mon sexe connaît de belles euphories
Tu me regardes et je suis en sursis
Ton clitoris accueille ma langue
Des senteurs mieux qu’une mangue
Ton corps plaqué contre le mien
Va se faire réveiller mes reins
L’envie de défoncer tes barrières
Nous montrons nos vifs caractères
Chauds défis et vives sensualités
Point d’honneur, aux bons doigtés
Je suis curieux de ton épiderme
Tu sais faire jaillir mon sperme
Tu te laisses perforer sauvagement
Je sais aussi te palper gentiment
Des heures de délices rien qu’à nous
J’ai le désir de te finir à genoux
Tes bons va et vient me déchaînent
Impossible que ma jouissance ne freine
La fin de nos multiples élévations
Rencontres invitant aux pénétrations

15 octobre 2016

Vigueurs et labeurs -Lui

Classé sous Non classé — paginette @ 18 h 12 min

91DhLbqvztL._SL1500_'''''

J’ai toqué à ta porte puis je m’engouffre
Tu sais déjà que je te prépare au souffre.
Tu m’accueilles, émoustillée par ces attentes,
Joie de se revoir avec ces choses qui nous tentent.
Je te déshabille très excité et te regardant
Tu fais voler mes affaires, tout est bandant.
Je tends mon sexe avec l’envie d’être englouti,
Tu le regardes en gros plan avec bel appétit.
Mon monstre rouge vif est dur grace à toi,
Tu l’attrapes, j’adore tes regards vers moi.
Désireuse, tu le stimules, le lèches, l’aspires,
J’atteins des sommets et souhaite surenchérir.
Tes lèvres attirent mes yeux coquins et captivés,
J’y mets mes doigts et te baise pour lubrifier,
Aller en toi me redonne puissance et endurance,
Te limer sans cesse et jouir sont mes espérances.
Tu te laisses faire et je te bouscule sauvagement.
Tu te caresses pour grandir mes prises par devant.
On se colle, instincts de mâle mêlés de douceur,
La seule femme avec qui j’ai envie d’être joueur.
Je soulève tes jambes pour aller profondément
Tu me regardes médusée, je suis ton excitant,
Je t’envahis de foutre et me repose dans tes bras,
Soudés l’un à l’autre, j’entends ton cœur qui bat.
Je te masse partout et savoure la jolie féminité
De tes atouts et partages, je ne peux pas être lassé.
Comment se retenir de te pénétrer encore une fois
Désir d’aller voir ton cul, je suis un hors-la-loi,
Et profite délicatement de cette étroitesse exquise.
Ma pine ne se remet pas de te l’avoir si bien mise.
Perchés, le souhait d’un autre affolement s’impose
Je retourne voir ton vagin et j’y remets une dose,
Le tout en étant debout, ta cuisse droite écartée,
Je sens ton souffle et notre torride proximité.
Nous nous terminons à l’horizontal et en frontal,
Hausse du rythme pour atteindre l’extrême terminal.
Nous jouissons par magie ensemble après 2 heures,
Toi ma malicieuse créature faisant venir ma sueur.
On sort pour s’aimer autrement, avec plus de sagesse
Varier, nous ne sommes pas qu’une histoire de fesses.

Missionnaire de l’amour – lui

Classé sous Non classé — paginette @ 16 h 29 min

91DhLbqvztL._SL1500_'''

Les fantasmes qui dorment en moi se réveillent
Grâce à toi, ma libido quitte son mode veille
Je prends goûts à nos fous exploits sexuels
Chaque voyage fait atteindre le septième ciel
Tu sais me toucher par des moyens si crus
Tu montes sur moi, fais des allers et venues
J’aime voir ton joli corps exposé face à moi
En l’orgasme, j’ai trouvé une entière foi
Tes seins ont la bonne idée de me branler
Sensation de puissance et de rêves animés
Je deviens ensuite ton bouillant missionnaire
Je fais claquer mes testicules et je te sers
Trop de visions et de ressentis me font jouir
Mais tu as des projets pour d’autres plaisirs
Attendrie et joueuse, tu me masses et m’embrasses
Vers tes courants, j’attaque une nouvelle brasse
J’aime tapoter tes fesses et les manger
Un derrière qui a toujours mes affinités
Je m’aventure à un sensible cunnilingus
Puis tu me fais glisser vers ton utérus
Tous les deux, nous sommes chauds et moites
Ma verge toujours dynamique, reste droite
Je parcours tous tes recoins d’or enfouis
Tu perds tout contrôle et as des petits cris
Je te fixe pour apprécier tes expressions
J’accélère et te procure d’intenses émotions
De nouveau j’arrive au bout de notre correspondance
Sur toi, ma signature, j’y étale toute ma semence

14 octobre 2016

Dans ta bouche – lui

Classé sous Non classé — paginette @ 18 h 19 min

91DhLbqvztL._SL1500'''

Heureux de t’avoir dépossédée de toutes inhibitions
L’étude du kamasutra me fait rêver à des positions
Partageuse, tu m’emmènes vers tes audaces et folies
Avec toi, mes richesses d’actions deviennent infinies
Je suis le mendiant des caresses osées et sensuelles
On se lèche avec des regards d’ardeur sans querelle
Mes doigts passent partout et savourent ta jolie féminité
Te pénétrer sera toujours exécuté avec vitalité
Tu ne peux plus t’évader, cela va être ta fête
Soumise et offerte, je te commence en levrette
Mon sexe est ton fidèle compagnon de jouissance
Te ramoner fait partie des plus belles expériences
Je claque tes fesses qui remuent et rougissent
Volonté d’orgasmes qui n’en sont qu’aux prémices
En plein essoufflement, tu me demandes la défonce
Mon corps répond, te laboure si bien et s’enfonce
On s’allonge pour se prendre de coté, collés-serrés
Tu serres mon pénis pour des ressentis plus pimentés
Je cherche les fruits défendus de notre amour
Délicieuse, tu as des saveurs valant le détour
La tirade de tes orifices va me happer longtemps
Tu me sautes dessus et m’envoies au firmament
Connaissant mon goût pour les divines fellations
Tu prends les commandes et me suces avec pression
J’éjacule dans cet endroit où tu gouttes des mets
Tu m’embrasses fougueusement, l’envie de partager
Nous sommes plongés dans les vapeurs de nos ébats
Cela sent le sexe, tu t’es donnée de haut en bas
Nos fluides mêlés s’étalent et coulent telle la lave
Te voir dans cet état et recommencer, déjà j’en bave…

Libérations sexuelles – lui

Classé sous Non classé — paginette @ 16 h 40 min

71-monde-mysterieux-romantique-et-fantastique''

Nous sommes devenu accrocs à nos corps assemblés
J’aime balader mes mains sur tes formes débridées
Tu réagis à mes fantasmes et te montres offerte
Je saccade tes idées sages, belles portes ouvertes
Voir dans tes regards la malice et les demandes
Je suis ton péché, tu es celle pour qui je bande
Je te dessape, t’émoustille, et t’amène au lit
Mouvance des valseuses te donnant le tournis
Je prends tes seins à pleines mains et les tête
Excitée, tu mouilles beaucoup alors je m’entête
Après avoir brouté et doigté ta si jolie fente
Ton derrière m’intéresse et le lécher me tente
Mon sexe veut vite connaître tes profondeurs
Pour te faire jouir, j’y mets tout mon cœur
Je suis possédé et veux infuser ton corps
Emboités, on se sent toujours plus fort
Te faire l’amour me démange de plus en plus
Gourmand, j’adore aussi quand tu me suces
Pourquoi ne pas essayer de se faire un 69
J’admire tes folies et besoins comme neufs

13 octobre 2016

Croquer ta pomme… – lui

Classé sous Non classé — paginette @ 15 h 34 min

91DhLbqvztL._SL1500_''''''

J’aime les saveurs de ton être tout entier
Tu dégages un charme qui me rend fou à lier
Ton sucre m’attire et réveille mes sens
Prendre son pied sans panne d’essence
Tes multiples lèvres sont toutes à embrasser
Je croque la pomme, conscient de mes péchés
J’aime le goût de ton doux fruit non amer
Avec toi, je ne sais plus de quoi j’ai l’air
S’abandonner dans tes bras et te reprendre
Ensemble, on aura toujours tant à apprendre
Les tiraillements que tu provoques m’animent
Je suis toujours partant pour sortir ma lime
Mon sexe curieux a besoin de tes seins
Tu me les offres et serres avec tes mains
Je jouis de belles rivières tièdes et joyeuses
Au lit, tu sais m’attirer et devenir tueuse
Sois toi, je te découvre toujours plus chaude
A ta grace et à l’amour, j’adresse une ode

12 octobre 2016

Gout d’extases – lui

Classé sous Non classé — paginette @ 16 h 39 min

71-monde-mysterieux-romantique-et-fantasti

Refuge vers l’absolution, nos âmes se confondent
Mes mains te parcourent pour de chaudes ondes
Je suis cette force qui te bousculera sans cesse
Tu es la femme qui m’inspire de tendres caresses
Je te déshabille entièrement d’un regard affamé
Je te serre très fort, tu deviens très excitée
Le programme alléchant de mes fantasmes, c’est toi
Je veux te sentir puis coller ton corps contre moi
Tu exploites mes folies avec talent et grace
Je souhaite vivement déguster toutes tes faces
Lorsque tu t’offres et écartes tes jambes sexy
Je te lèche et redécouvre les joies d’un cunni
Ton sexe m’attire et j’aime prendre les commandes
Pas besoin de stimuler ma verge, car déjà je bande
Je suis ton mec qui va te prendre avec appétit
J’aime voyager entre tes entrées et tes sorties
Envie de toi sans relâche, une torride gourmandise
Je veux te faire rougir, toi ma partenaire exquise
Je te pénètre debout pour des sensations jouissives
Multiples positions inspirant de belles missives
On s’assemble et se bécote pendant des heures
Mon amour et ma fidélité ne sont pas des leurres
Notre fusion magique semble défier toutes les lois
On me camoufle mais je rêve d’être ton unique émoi
Le deuil de t’immerger sans protection me chagrine
Même tourmenté, tu feras toujours dresser ma pine
Je suis dans tous mes états, dans toutes tes régions
Sillonner les Everest de l’existence et de la passion

123

Bel-Ami et les femmes |
Journal De Lecture Othello |
Une Cerise à la Mer |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Tribulations et autres non-...
| Anthologieposie
| Je n'allais quand même...